18 juillet 2017

Le dormeur et le cavalier - Henri Gougaud

"Le désert. L’ombre d’une dune. Un homme est là, qui fait la sieste. Il dort, la tête sur son bras. Paix infinie. Feu du soleil. Un petit serpent sort du sable, il escalade l’endormi, se glisse le long de son cou, s’enfonce dans sa bouche ouverte. L’homme sursaute, il se redresse, exorbité, les poings au col. Quelque chose remue dans sa gorge. Il étouffe. Il veut tousser, il ne peut pas. Le voilà qui se prend d’effroi. Un cavalier vient droit sur lui. L’affolé tente de crier. Tout son être appelle au secours. Il ne peut faire mieux... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2017

Nasreddin et la tombe de son âne

" Quand Nasreddin eut quatorze ans, son père lui donna un âne et lui dit : - Va, mon fils, bon vent ! Il s'en fut, courut le pays des monts arides à l'océan, des déserts aux auberges riches jusqu'au malheureux jour où l'âne paternel se coucha sur le flanc et mourut de fatigue. Nasreddin fut inconsolable. Il l'ensevelit pieusement, éleva sur sa tombe un tertre et planta un rosier dessus, puis bâtit sa hutte à côté. Quitter cet ami de toujours était au-dessus de ses forces. Il resta donc à l'honorer de ses prières quotidiennes... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 décembre 2016

Henri Gougaud le livre des chemins extrait

" Brise d'été, champs, chemin droit, des arbres penchés çà et là, Bouddha va sous le ciel limpide. Quelques disciples autour de lui (des jeunes gens au pas fringant) tentent d'accorder leur allure à celle de Celui qui sait. Ils lui offrent des fruits cueillis, lui posent des questions pressantes. - Maître, ce nirvana dont on entend parler, comment est-il ? Comment l'atteindre ? La route est-elle encore longue ? Pouvons-nous l'espérer avant d'être trop vieux pour entendre, pour voir, pour ressentir encore ? Et puis, dites, en... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 septembre 2016

Conte d'Henri Gougaud - le dieu et le bandit -

" Un jour, le dieu Shakiamouni flânait au bord d’un lac céleste. Or, comme il cheminait, le désir lui vint d’observer, au travers de l’eau transparente, ce qui se passait en enfer. Car sous ce lac du paradis, ses marais de sang et de feu étaient parfaitement visibles. Il aperçut un homme, en bas, qui se débattait, s’acharnait à tendre les mains aux cieux vides. Shakiamouni le reconnut. C’était Kandata, un bandit. Il n’avait occupé sa vie qu’à tuer, piller sans vergogne. Avait-il jamais eu le moindre élan d’amour ? Vint au dieu un... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 novembre 2013

L’homme sans souci

Ce roi-là s’angoissait pour tout. Non pas pour les maux du royaume (« Les gens ? disait-il. Quelles gens ? »), mais plutôt pour ces riens majeurs qui occupent l’âme et le cœur des écorchés vifs richissimes. Quel costume pour l’opéra ? J’ai mal au doigt. Ai-je  un cancer ? Aujourd’hui tout va. Mais demain ? Telles étaient les inquiétudes renouvelables à l’infini qui de l’aube au soir l’obsédaient. Vint le jour où son conseiller lui dit : - Sire, j’en ai assez de remonter votre moral de la cave au premier étage, tous les matins,... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 juillet 2013

une histoire de Nasrudin: la récompense

Ce richard a perdu sa bourse, cinq cents dinars d’argent, en pièces d’un dinar. En plus, le bonhomme est avare, ongles longs et poches cousues.  Il erre çà et là, gémissant qu’il est mort, qu’Allah lui a mangé le foie et que le monde est un enfer. Il va même jusqu’à promettre (faut-il qu’il ait perdu l’esprit) cent pièces d’argent à celui qui lui ramènera son bien. Et justement, tandis qu’il court, les yeux partout, sur le marché, voilà qu’un homme vient à lui, brandissant la bourse perdue, la main haut levée, tout rieur. -... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mai 2013

Conte d’Henri Gougaud : le vaniteux

C’était un roi vindicatif, hargneux, vaniteux, mal vivant. Son plaisir ? Effrayer les gens, les tenir là, sous son regard, et faire semblant d’hésiter entre les renvoyer d’un geste ou leur faire couper le cou. Or, il apprit un jour qu’au marché de la ville était un homme sans souci. Il était vieux, ce vivant-là, et si quelqu’un venait à lui avec quelque souffrance d’âme, il savait trouver aussitôt les paroles qui guérissaient. - Il a réponse à tout ? marmonna le tyran. Nous allons voir. Qu’on me l’amène. Deux gardes allèrent le... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 mars 2012

l'histoire du cocon

Entre deux branches d’arbre dans un creux, un cocon. Un homme l’observe.Il devine dans cet œuf une ouverture minuscule qui ressemble à un ongle d’écorce. Un papillon, bientôt, va naître.L’homme le voit qui s’insinue par ce trou trop menu pour lui, et qui s’efforce, et qui s’échine, un millimètre après un autre, et qui semble tant s’épuiser qu’il s’arrête, à demi sorti.« La pauvre bête n’en peut plus, se dit l’homme. Je vais l’aider. » De la pointe de son canif il élargit la porte étroite.Le papillon, d’une poussée, vient au monde... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 13:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2011

Le pet d’éveil

Abu Bakh (Dieu veille sur lui !) cheminait un matin avec quelques disciples.Le sage allait devant, assis sur son baudet. Les autres étaient à pied. Comme ils allaient ainsi sous le soleil content, l’âne lâcha un pet. Bouleversement d’Abu Bakh. Il sursauta en gémissant comme un amant soudain éperdu de bonheur, il se déchira la chemise, la face au ciel, riant, pleurant.- Seigneur, s’exclama-t-il, Seigneur, comme je T’aime ! Comme Tu parles juste et clair dans Ton infinie compassion !Ses disciples se regardèrent, déconcertés, les... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 06:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
18 novembre 2010

Henry Gougaud-Histoire de Yunus Emré (3)

(...)Alors il embrassa les hommes qui l’avaient accueilli et revint au monastère en courant et pleurant. « Taptuk me pardonnera-t-il d’avoir douté de lui ? » se disait-il, buvant le vent. « Me pardonnera-t-il jamais ? » Il parvint à la nuit tombée à la porte vermoulue qui fermait la palissade. Il cogna du poing, appelant et demandant pitié. Le visage de l’épouse de Taptuk apparut au-dessus du mur.« — Te voilà revenu, Yunus», dit-elle doucement. « Pauvre enfant, je ne sais si Taptuk t’acceptera à nouveau parmi nous. Ton départ l’a... [Lire la suite]