le blog éclectique de mimi

18 juillet 2017

Le dormeur et le cavalier - Henri Gougaud

"Le désert. L’ombre d’une dune. Un homme est là, qui fait la sieste. Il dort, la tête sur son bras. Paix infinie. Feu du soleil. Un petit serpent sort du sable, il escalade l’endormi, se glisse le long de son cou, s’enfonce dans sa bouche ouverte. L’homme sursaute, il se redresse, exorbité, les poings au col. Quelque chose remue dans sa gorge. Il étouffe. Il veut tousser, il ne peut pas. Le voilà qui se prend d’effroi.

Un cavalier vient droit sur lui. L’affolé tente de crier. Tout son être appelle au secours. Il ne peut faire mieux qu’un signe. Il râle comme un moribond, à genoux, courbé, suppliant. Le cavalier bondit à terre, s’approche, sa cravache au poing, et sans le moindre mot le fouette et l’accable de coups de pied, l’empoigne, le gifle, le jette. L’autre veut fuir, il tombe, éructe, se prend de terribles nausées, vomit enfin le serpenteau. Il reprend vie, à quatre pattes, sort peu à peu de son brouillard. « Quel est ce fou furieux, se dit-il, ce brigand, cet abominable voyou qui m’est tombé dessus comme un chien enragé ? Est-il encore là ? Va-t-il m’assassiner ? » L’homme lève le front, regarde de côté. L’étrange cavalier est remonté en selle. Il éperonne sa monture. Il s’en va sans le moindre mot.

L’autre, le regardant s’éloigner au galop, comprend alors que l’inconnu vient de le sauver de la mort. Le rosser sans perdre un instant en jérémiades inutiles était le seul moyen de révulser son corps et de le délivrer du mal qui l’étouffait. On dit que les démons singent parfois les anges. L’inverse est aussi vrai, plus souvent qu’on ne croit. "

Henri Gougaud, Le livre des chemins

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 juillet 2017

Des marines de Gustave Courbet

Gustave Courbet Franc-Comtois amoureux de sa région a aussi peint de superbes tableaux de mer: 

gustave courbet l immensité marée basse soleil couchant

 

gustave courbet marine les équilleurs




Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juillet 2017

Nicholas Roerich - bataille dans les cieux

nicholas roerich bataille dans les cieux2

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 juillet 2017

Pour se rafraîchir, une cascade de Hokusai

Hokusai Katsushika: "Cascade de Kirifuri au mont Kurokami dans la province de Shimotsuke" ...ouf, c'est le titre... 

Hokusai Katsushika Cascade de Kirifuri au mont Kurokami dans la province de Shimotsuke



Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juillet 2017

citations avec "rien"

Après la sortie du président de la république sur ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien (apparemment il confond le verbe être et le verbe avoir !), quelques citations avec le mot rien que je trouve intéressantes…

“Ceux qui ne demandent rien ont tout.”

Lao-Tseu

“On dit plus en ne disant rien.”
Marcel Mariën

“Le zéro, ce ‘rien qui peut tout’.” 
Denis Guedj / Le théorème du perroquet

“Rien c’est bien mieux, rien c’est bien mieux que tout.”
Serge Gainsbourg / Ces petits riens

“Quand tu n'as rien, tu n'as rien à perdre”
Bob Dylan / Like a Rolling Stone 

“Les enfants trouvent tout d’un rien, les hommes ne trouvent rien dans tout.” 
Giacomo Leopardi / Zibaldone 


“Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.”
André Malraux / Les conquérants

“Une fois rien, c'est rien ; deux fois rien, ce n'est pas beaucoup, mais pour trois fois rien, on peut déjà s’acheter quelque chose, et pour pas cher.”
Raymond Devos / Parler pour ne rien dire


“Les plus belles choses ne coûtent rien.”
Proverbe québécois 

et une dernière bien à propos, de Victor Hugo, entendue à la radio: 

Je ne suis rien, je le sais, mais je compose mon rien avec un petit morceau de tout.

Victor Hugo Le Rhin - Lettres à un ami (1842)


01 juillet 2017

Vacances -Esther Granek-

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Blanc est le pain
Bleu est le ciel
Rouge est le vin
D’or est le miel

Odeurs de mer
Embruns, senteurs
Parfums de terre
D’algues, de fleurs

Gai est ton rire
Plaisant ton teint
Bons, les chemins
Pour nous conduire

Lumière sans voile
Jours à chanter
Millions d’étoiles
Nuits à danser

Légers, nos dires
Claires, nos voix
Lourd, le désir
Pesants, nos bras

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Doux le moment…
Doux le moment…

Esther GranekBallades et réflexions à ma façon, 1978

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2017

course de nuages

course de nuages
les fruits du tilleul s’amassent
dans les caniveaux

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juin 2017

herbe jaune

herbe jaune-
quelques pieds de mauve
çà et là

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 juin 2017

Nuits de juin -Victor Hugo-

L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu’à demi d’un sommeil transparent.

Les astres sont plus purs, l’ombre paraît meilleure ;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer au bas du ciel.

Victor Hugo, Les rayons et les ombres

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juin 2017

Fraîcheur de l'eau dans la ville verte

Par ces temps caniculaires, profiter de la douce fraîcheur du Doubs à Besancon justement surnommée "la ville verte" 

DSC05537bw

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,