À l’ombre des poteaux à linge
Se devine
Le solstice d’hiver.

Masaoka Shiki (1866-1909)