Perspective

Les passants se hâtent, se font plus rares.
                                                                 Des lignes
d’arbres dépouillés des deux côtés de l’avenue.
Au fond, là où s’estompe la campagne,
elles se rapprochent comme une gorge
où pénètre un peu de ciel mauve
qui trouble et ne console pas.
                                            Soir précaire
qui semble trop tranquille. 

Umberto Saba