01 août 2013

de mille dents blanches

de mille dents blanches la marguerite à l'œil jaune croque le soleil Robert Notenboom extrait du recueil « du silence à l’éveil »

24 juillet 2013

gorgée d'eau

gorgée d’eau la rose ployée toujours belle
Posté par mamiclectik à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 juillet 2013

étalée au sol

ciel d'orage la pauvre lavatère étalée au sol
Posté par mamiclectik à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juillet 2013

la brise

la briseberce les roses
Posté par mamiclectik à 19:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 juin 2013

gueules de loup

gueules de loup colonisant la cour qui s’ensauvage
Posté par mamiclectik à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juin 2013

boutons de rose

boutons de rose de plus en plus agités sous la rafale
Posté par mamiclectik à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juin 2013

derrière le banc

canette de bière cachée dans les pâquerettes derrière le bancou:derrière le banc couchée dans les pâquerettes une bouteillelequel préférez-vous?
Posté par mamiclectik à 21:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juin 2013

haïkus des campanules

ne pas écraser la campanule tremblante coincée dans les marches* à droite, à gauche les cloches des campanules sous le vent
Posté par mamiclectik à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 mai 2013

L'aube printanière Meng Haoran

L’aube printanière n’a pas éveillé le dormeur De toutes parts bruissent des chants d'oiseaux. Cette nuit, au son de la pluie et du vent, Qui sait combien de fleurs sont tombées ? Meng Haoran (689-740)(version Mimi(k), d’après diverses traductions françaises et anglaises)
Posté par mamiclectik à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 mai 2013

citation Christian Bobin

« Vous regardez autour de vous, vous voyez un pissenlit, et là, vous savez ce qu’il en est du soleil. Parce que la structure est la même. Le pissenlit, à mon sens, est comme un petit frère égaré du soleil. Il aime tellement son grand frère, qu’il s’est mis à lui ressembler. Dans l’infime, vous avez l’immense. » Christian Bobin                                              ©
Posté par mamiclectik à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,