10 décembre 2017

Citations Jean d'Ormesson

  « À l’enterrement de Malraux, on avait mis un chat près du cercueil. À celui de Deferre, c’était un chapeau. Moi, je voudrais un crayon, un crayon à papier, les mêmes que dans notre enfance. Ni épée, ni légion d’honneur, un simple crayon à papier. »   Citation de Jean d’Ormesson rappelée par le président Emmanuel Macron lors de l'hommage national qui lui a été rendu après sa mort.* “Ne vous laissez pas abuser. Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l’évidence : elle passe son temps à changer. Ne mettez trop... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 octobre 2017

Le Petit Prince apprivoise le renard

-Que faut-il faire ? dit le petit prince - Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près... Le lendemain revint le petit prince. - Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l'après-midi, dès trois heures je commencerai d'être heureux. Plus l'heure... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 février 2016

Il a les pattes mouillées

Le moineau sautille sur la terrasse. Il a les pattes mouillées. Jack Kerouac (Les clochards célestes)
25 décembre 2013

Conte de Noël de Guy de Maupassant (3)

(...) Et la Noël arriva sans que le temps eût changé. La veille au matin, le prêtre vint me trouver : " J'ai envie, dit-il, de faire assister à l'office de cette nuit cette malheureuse. Peut-être Dieu fera-t-il un miracle en sa faveur, à l'heure même où il naquit d'une femme. " Je répondis au curé : " Je vous approuve absolument, monsieur l'abbé. Si elle a l'esprit frappé par la cérémonie (et rien n'est plus propice à l'émouvoir), elle peut être sauvée sans autre remède. " Le vieux prêtre murmura : " Vous n'êtes pas croyant,... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 décembre 2013

Conte de Noël de Guy de Maupassant (2)

(...) La forge du père Vatine était située au bout du hameau d'Épivent, sur la grande route, maintenant invisible et déserte. Or, comme les gens manquaient de pain, le forgeron résolut d'aller jusqu'au village. Il resta quelques heures à causer dans les six maisons qui forment le centre du pays, prit son pain et des nouvelles, et un peu de cette peur épandue sur la campagne. Et il se mit en route avant la nuit. Tout à coup, en longeant une haie, il crut voir un œuf dans la neige ; oui, un œuf déposé là, tout blanc comme le reste du... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 décembre 2013

Conte de Noël de Guy de Maupassant (1)

Ce conte est issu de son recueil de nouvelles intitulé "clair de lune" (du titre de la première nouvelle du recueil).Je l'ai arbitairement divisé en trois parties (une par jour jusqu'à Noël)Le docteur Bonenfant cherchait dans sa mémoire, répétant à mi-voix : " Un souvenir de Noël ?... Un souvenir de Noël ?... " Et tout à coup, il s'écria : - Mais si, j'en ai un, et un bien étrange encore ; c'est une histoire fantastique. J'ai vu un miracle ! Oui, mesdames, un miracle, la nuit de Noël. Cela vous étonne de m'entendre parler ainsi,... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 novembre 2013

Centenaire de la naissance d'Albert Camus

Pour le centenaire de la naissance d'Albert Camus (1913-1960), une vidéo:  
Posté par mamiclectik à 09:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 novembre 2013

Le corbeau d'Edgar Allan Poe (3)

(...)Je me tenais ainsi, rêvant, conjecturant, mais n’adressant plus une syllabe à l’oiseau, dont les yeux ardents me brûlaient maintenant jusqu’au fond du cœur : je cherchais à deviner cela, et plus encore, ma tête reposant à l’aise sur le velours du coussin que caressait la lumière de la lampe, ce velours violet caressé par la lumière de la lampe que sa tête, à Elle, ne pressera plus, — ah ! jamais plus ! Alors il me sembla que l’air s’épaississait, parfumé par un encensoir invisible que balançaient des séraphins dont les pas... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
01 novembre 2013

Le corbeau d'Edgar Allan Poe (2)

(...)Je poussai alors le volet, et, avec un tumultueux battement d’ailes, entra un majestueux corbeau digne des anciens jours. Il ne fit pas la moindre révérence, il ne s’arrêta pas, il n’hésita pas une minute ; mais, avec la mine d’un lord ou d’une lady, il se percha au-dessus de la porte de ma chambre ; il se percha sur un buste de Pallas juste au-dessus de la porte de ma chambre ; — il se percha, s’installa, et rien de plus. Alors cet oiseau d’ébène, par la gravité de son maintien et la sévérité de sa physionomie, induisant ma... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
31 octobre 2013

Le corbeau d'Edgar Allan Poe (1)

Cette période est propice aux ambiances un peu angoissantes, aussi j'ai choisi de vous faire lire une nouvelle d'Edgar Poe, intitulée le corbeau (traduite par Charles Beaudelaire) pendant les trois jours qui viennent (Halloween, la Toussaint et le jour des morts).Bonne lecture!(j’ai trouvé ce texte sur le site des éditions du Boucher, sur lequel se trouve aussi la traduction de Stéphane Mallarmé). "Une fois, sur le minuit lugubre, pendant que je méditais, faible et fatigué, sur maint précieux et curieux volume d’une... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,