17 novembre 2015

parmi les sapins

soleil matinal jaune encore plus vif  parmi les sapins 
Posté par mamiclectik à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 octobre 2015

sous le gros platane

sous le gros platane haie de troènes couverte d'un matelas rouille
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2015

La clairière de Paul Ranson

Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 octobre 2015

il jaunit

il jaunit le vieux tamaris vaporeux
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 septembre 2015

le ciel pur d"automne de Ryokan

Le ciel pur d’automne un boqueteau de vieux arbres comme haie vive* Le ciel pur d’automne un boqueteau de vieux arbres et cette cabane ! Ryokan (1758-1831)
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 août 2015

L'humilité de l'arbre

Non point l'humilité de l'eau, La dormante, la croupissante, La captée, la conduite, La cravachée de vent ; Non point l'humilité de l'herbe, La mâchée, la tondue, La foulée, l'étouffée Dont un brin tremble entre deux pierres ; L'humilité de l'arbre, Sans genoux qui fléchissent, Sans échine qui plie, Fidèle à ses racines. Robert-Lucien Geeraert La poudre des mots Unimuse, 1975
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mai 2015

haie de bananiers

Souvenirs de Thaïlande (5)haie de bananiers agitant leurs longues feuilles le long de la voie
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2015

Les arbres ajourés de Francine Leclercq

Au hasard de mes pérégrinations sur le net, je découvre de très belles choses! Par exemple, l'art de la broderie chez Francine Leclercq...   
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 avril 2015

Maîtres haïkistes et fleurs de cerisiers

quelle étrange chose d’être ainsi vivant sous les fleurs de cerisiers ! Issa combien, combien de choses elles rappellent, ces fleurs de cerisiers ! Bashô étoile du matin – distinguant les fleurs de cerisiers des nuages de traîne Kikaku