18 février 2019

Dieu, la Terre et l’Homme - Xavier Forneret

Poème écrit en 1856 Savants, tous vous dormez quand la terre s’éveille !... Tous, vous restez muets au cri : « Je te conseille : « Homme, si tu ne veux encourir le chaos, « De me laisser un peu de calme et de repos. « J’ai beau te prévenir, t’envoyer des orages, « Tu persistes toujours, malgré tant de ravages, « Dont souffrent tour à tour, tes vignes, tes maisons, « Qui renversent tes blés, ravagent tes moissons, « Tu persistes pourtant à creuser mes entrailles… ... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 février 2019

La gelée Anne-Marie Chapouton

Ce matin, Il y avait Des milliers De diamants Dans les champs. Les gens ont dit : “C’est la gelée.” Mais moi Je sais bien Que c’est la lune Qui a fait craquer Tous ses colliers. Anne-Marie Chapouton
Posté par mamiclectik à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 décembre 2018

Charles Juliet 'au pays du long nuage blanc' journal 28 décembre

On s’était saisi de lui et avant que ses yeux s’ouvrent on l’avait contraint à se soumettre Éprouvantes furent ces années où il avait plié la nuque Puis il avait refusé avait dit non à la route préparée devant lui Alors avait commencé un temps de perdition Interdit de joie de vivre il avait connu le bourbier du dégoût de l’épuisement et la mort s’était emparée de lui Mais jour après jour il avait livré son combat gagné quelques mètres Un certain jour il avait cessé de ramper appris à marcher sur un sol ferme Il... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2018

L'arbre volant Edmond Jabès

Que les bois aient des arbres, Quoi de plus naturel ? Que les arbres aient des feuilles, Quoi de plus évident ? Mais que les feuilles aient des ailes, Voilà qui, pour le moins, est surprenant. Volez, volez, beaux arbres verts. Le ciel vous est ouvert. Mais prenez garde à l'automne, fatale Saison, quand vos milliers et milliers d'ailes, redevenues feuilles tomberont.  «Petites poésie pour jours de pluie et de soleil»  Edmond Jabès  
Posté par mamiclectik à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 août 2018

Moment Umberto Saba

Moment Les oiseaux à la fenêtre, les persiennes demi-closes : un air d’enfance et d’été qui me console. Ai-je vraiment l’âge que je sais avoir ? Ou seulement dix ans ? À quoi l’expérience m’a-t-elle donc servi ? À vivre satisfait des petits riens qui autrefois inquiétaient ma vie. Umberto Saba
Posté par mamiclectik à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juillet 2018

observé à genoux

Observé à genoux une coccinelle escalader une tige si nous étions vraiment humbles un seul brin d’herbe suffirait à nous faire de l’ombre Gilles Baudry (1948-) – Le bruissement des arbres dans les pages (2013)
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2018

Au miroir incorruptible de la page Abdellatif Laâbi

Au miroir incorruptible de la page impossible de mentir Je sais maintenant qu’aucun calcul savant aucune intelligence supérieure ne pourront m’éclairer de mon vivant sur l’énigme de l’Univers Devant celle-ci même la poésie la plus aventureuse doit honnêtement rendre les armes Je mourrai donc idiot Abdellatif Laâbi "Le principe d’incertitude" Trouvé ici: https://laboucheaoreilles.wordpress.com/
Posté par mamiclectik à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mai 2018

La pluie Emile Verhaeren

Longue comme des fils sans fin, la longue pluie Interminablement, à travers le jour gris, Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris, Infiniment, la pluie, La longue pluie, La pluie. Elle s'effile ainsi, depuis hier soir, Des haillons mous qui pendent, Au ciel maussade et noir. Elle s'étire, patiente et lente, Sur les chemins, depuis hier soir, Sur les chemins et les venelles, Continuelle. Au long des lieues, Qui vont des champs vers les banlieues, Par les routes interminablement courbées, Passent, peinant,... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 avril 2018

Primevère de printemps Sybille Rembard

Veillés par une primevère solitaire nous nous sommes retrouvés à la lisière du monde. Les pétales nous regardaient surpris la terre encore blanche de neige les rayons du soleil embrumés. L’hiver est parti, tu l’as senti. Nous avons osé le désir éphémère ensemble nous nous sommes laissés éblouir. La chaleur de tes mains m’a caressée sans me toucher pétale primitif Ton regard m’a modelée neige de printemps Ton souffle a enluminé mon âme rayon de certitudes Tes mots ont su, pour un instant, orner notre futur Eternellement embrumé. ... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2018

Green de Paul Verlaine par Julos Beaucarne

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous. Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux. J'arrive tout couvert encore de rosée Que le vent du matin vient glacer à mon front. Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée Rêve des chers instants qui la délasseront. Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête Toute sonore encor de vos derniers baisers; Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête, Et que je dorme un peu... [Lire la suite]
Posté par mamiclectik à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,