paresseusement
l’effilochée de nuages
se joue du soleil