L’été passe.
Je soulève un store
Je ne regarde rien.

Nakamura Teijo  ( 1900-1988 )