"Être ou ne pas être, là est la question, dire merde à ceux qui croient savoir, là est la réponse."

Babouillec est une autiste sans parole comme elle se définit elle même, auteure de livres ("algorithme éponyme" Christophe Chomant éditeur) écrits grâce à un système de lettres en carton plastifié et avec l'aide de sa mère qui a découvert lorsqu'elle avait 20 ans qu'elle connaissait les mots, qu'elle savait lire et écrire malgré son incapacité à prononcer une parole, tenir un stylo ou taper sur un clavier. 

Description qu'elle fait de sa naissance trouvée sur le site de son éditeur: 

"Je suis arrivée dans ce jeu de quilles comme un boulet de canon, tête la première, pas de corps aligné, des neurones survoltés, une euphorie sensorielle sans limites. Les oreilles stand by à la jacasserie humaine, les mains et pieds sens dessus dessous, les yeux dans les yeux de moi-même. Modèle dispersé, gratuitement mis au monde par besoin de casser la mécanique culturelle.
La tête comme un ressort sans verrou oscillant vers les quatre points cardinaux…" 

Voilà comme elle se présente: 
"Je suis Babouillec très déclarée sans parole. Seule enfermée dans l’alcôve systémique, nourricière souterraine de la lassitude du silence, j’ai cassé les limites muettes et mon cerveau a décodé votre parole symbolique: l’écriture." 

Ses mots ont été mis en scène ("Raison et acte dans la douleur du silence" d'Arnaud Stéphan, "Forbidden di sporgersi" de Pierre Meunier) et un film a été réalisé sur elle ("dernières nouvelles du cosmos" de Julie Bertuccelli). Lorsqu'il lui est demandé quel effet cela lui fait, elle répond:

 

babouillec citation